Piste de Rus

RASSEMBLEMENT DU MODEL CLUB DE LA CRAU

Piste de Rus

La piste du Mas de Rus

Située sur la commune de St Martin de Crau, la piste du Mas de Rus fait partie des pistes satellites provisoires de l’aérodrome d’Istres le Tubé.

Ces pistes sont créées à partir de août 1939.

Le 8 décembre 1939 , la 11ème escadre de bombardement sous le commandement du Lt col Berthelon, s’installe au Mas de Rus; elle est alors constituée de deux groupes de bombardement: le GB I /11 et le GB II /11

Le GB I /11 est commandé par le Cdt Berdoulat, il est composé de 11 bombardiers Bloch MB 210 répartis en deux escadrilles, ce groupe était jusqu' alors basé à Istres-Vergière, autre piste satellite provisoire.

image001Blason du GBI/11

image005 Blason de la 1ère escadrille du GBI/11

image002 Blason de la 2ème escadrille du GBI/11

La 2ème escadrille est commandée par le Cne Maury.

Le GB II /11 est commandé par le Cdt Poupart, il est composé de 11 bombardiers Bloch MB 210 répartis en deux escadrilles, ce groupe était jusqu' alors basé à Istres-Retour des Aires, autre piste satellite provisoire.

image008Blason de la 1ère escadrille du GBII/11

image010 Blason de la 2ème escadrille du GBII/11

La 11ème escadre est intégrée au GIABSE (groupement d’instruction de l’aviation de bombardement du Sud-Est) et figure en troisième position des unités à transformer sur Lioré et Olivier LeO 451.

Le 20 février 1940 le GB II /11 touche son 1er LeO 451; une semaine plus tard le GB I /11 touche également son 1er LeO 451.

Le 15 avril 1940 les escadres sont dissoutes et deviennent groupement.

Les transformations sur ce nouvel appareil ne se font pas sans mal, elles engendrent de nombreux accidents; dont un le 9 mai 1940,qui coûte la vie au commandant du groupement le Lt col Berthon ainsi qu’à son pilote l’adjudant Guiral.

Le Colonel Baston prend en charge le groupement n°11 le 10 mai 1940, ses deux groupes de bombardement sont alors dotés de :

-le GB I/11 : de 17 Bloch MB 210 dont uniquement 5 de disponibles; de 5 LeO 451 dont uniquement 2 de disponibles.

-le GB II/11 de 19 Bloch MB 210 dont uniquement 12 de disponibles.

Le 18 mai 1940 le GB I/11 quitte le terrain de Mas de Rus pour le front, il a comme nouvelle destination le terrain de Marigny le Grand.

Il effectue sa première mission de guerre le 26 mai 1940.

Le 27 mai 1940 c’est au tour du GB II/11 de quitter le terrain de Mas de Rus, il a comme nouvelle destination le terrain d’Avignon –Châteaublanc.

Equipages ayant servi au GBI /11 :

-Cdt Berdoulat trouve la mort le 31 mai 1940 au sud d’Amiens; ce jour là, son LeO 451 n°série 3001 est attaqué par des chasseurs ennemis, à leur 1ère passe le Cdt et son pilote le Cne Maury sont tués sur le coup, le radio l’ A/C Meyzonnade saute en parachute mais le mitrailleur le Sgt Salesses ne peut être évacué à temps, il est transporté mourant vers un hôpital ou il décède le jour même.

-le S/Lt Bourges trouve la mort le 31 mai 1940 au nord-est de Compiègne, leur LeO 451 n°série 133 est pris en chasse par l’ennemi, le mitrailleur le S /C Weber réussit à abattre un de leur poursuivant le Bf 109 E-4 du Lt Bethke de la 2/JG 2, le pilote allemand évacue son appareil, il n’est que légèrement blessé. L’avion touché à mort, l’équipage saute en parachute mais volant trop bas ils s’écrasent tous au sol,(le S/Lt Bourges, le pilote A/C Gautier, le S /C Weber et le radio le Sgt Michel).

Contant mitrailleur, il est crédité fin 1940 de 2 victoires aériennes sur LeO 451.

Grandchamp mitrailleur, il est crédité fin 1940 de 2 victoires aériennes sur LeO 451.

Michel mitrailleur, il est crédité fin 1940 de 1 victoire aérienne sur LeO 451.

Weber mitrailleur, il est crédité fin 1940 de 1 victoire aérienne sur LeO 451.

 

Photos aériennes prises par l’armée française

le 13 juin 1941

image011

image013

 

Photos aériennes prises par l’armée française

le 13 juin 1941

image015

image017

 

En septembre 1943 ce sont deux unités de l’armée de l’air allemande qui prennent leurs quartiers au Mas de Rus.

La 1(F)/33 est un groupe de reconnaissance, elle occupe ce terrain jusqu’au repli général en août 1944.

Elle est dotée jusqu'à 19 appareils en février 1944, elle subit de nombreuses pertes surtout par le manque d’expérience des équipage la constituant.

La 1(F)/33 volera successivement durant cette période sur les appareils suivants :

-Junkers Ju 88 A-4, Ju 88 A-14, Ju 88 A-17, Ju 88 D-1, Ju 88 S–3, Ju 88 T–1, Ju 188 D–2, Ju 188 F–1.

-Messerschmitt Me 410 A-1, Me 410 A-3.

Le II/KG76 groupe de bombardement est composé de 4 escadrilles, celle de l’état major la Stab II/KG76 et des 4/KG 76 , 5/KG 76et 6/KG 76.

Le groupe s’installe au Mas de Rus de septembre 1943 au 15 octobre 1943.

Il est alors équipé de 13 Ju 88 A-4.

Cette unité retrouve le terrain de St Martin, par le biais de deux de ses escadrilles la 4/KG 76 et 6/KG 76 qui reviennent s’y installer le 20 mars 1944 et ce jusqu’au 12 juillet 1944.

Elles vont jouer le rôle avec le 1(F)/33 d’escadrilles de reconnaissance de nuit afin d’illuminer avec des fusées éclairantes les convois alliés en Méditerranée pour les unités de bombardement.

La 6/KG 76 est commandée par le Lt EBERSBACH.

La 4/KG 76 et 6/KG 76 voleront successivement durant cette période sur les appareils suivants:

-Junkers Ju 88 A-4, Ju 188 E–1.

 

LES TYPES D’AVIONS FRANCAIS SUR LE MAS DE RUS

image019

type d’appareil employé par le GB I/11 et le GB II/11

 

image020

LeO 451 ,type d’appareil employé par le GB I/11 et le GB II/11

 

LES TYPES D’AVIONS ALLEMANDS SUR LE MAS DE RUS

image021

Ju 88 A-4 type d’appareil employé par le II/KG 26 et le 1(F)/33

Le A-4 est la première révision majeure de l'avion depuis le Ju 88A-1. L'envergure est augmentée de deux mètres et sa charge de bombes accrue grâce au nouveau moteur Jumo 211J plus puissant. Diffèrentes combinaisons d'armenents était possible.
C'est la version la plus construite du Ju-88 A.

 

image024

Ju 88 A-14 type d’appareil employé par le 1(F)/33

Version modernisée et mieux protégée du Ju 88A-4. Il pouvait être équipé de coupeurs de câbles de ballons. Il pouvait également recevoir deux canons dans la gondole ventrale, notamment pour l'attaque de navires.

 

image023

Ju 88 A-17 type d’appareil employé par le 1(F)/33

Version de torpillage du Ju 88A. Il pouvait transporter deux torpilles de 756 kg.

 

image024

Ju 88 D-1 type d’appareil employé par le 1(F)/33

Version de reconnaissance à longue distance du Junkers 88. Un grand nombre furent construits entre 1941 et 1944 et ils furent employés sur tous les fronts. Il y eut cinq variantes (D-1 à D-5) qui ne différaient que par le type de moteur.

 

image026

Ju 88 S-3 type d’appareil employé par le 1(F)/33

Version finale des Junkers 88 de bombardement. La charge utile et l'armement étaient diminués ainsi que les moteurs modifiés pour accroître les performances. Il fut construit jusqu'à la fin de la guerre. Il pouvait transporter deux tonnes de bombes à plus de 600 km/h. Les trois variantes (S-1 à S-3) différaient par le moteur. Assez peu furent achevés.

Ju 88 T-1 type d’appareil employé par le 1(F)/33

Version de reconnaissance photographique, dérivée du Ju 88S. Seul un petit nombre furent achevés.

 

image028

Ju 188 D-2 type d’appareil employé par le 1(F)/33

Version de reconnaissance du Junkers 188 avec un équipage et un armement réduit pour augmenter la capacité en essence et donc l'autonomie. La variante D-2 avait un radar pour la reconnaissance maritime.

 

image030

Me 410 A-1 type d’appareil employé par le 1(F)/33

 

image031

Me 410 A-3 type d’appareil employé par le 1(F)/33